Bohémiens Prosper Mérimée, Carmen

L’histoire des Bohémiens est encore un problème. On sait à la vérité que leurs premières bandes, fort peu nombreuses, se montrèrent dans l’est de l’Europe, vers le commencement du XVe siècle ; mais on ne peut dire ni d’où ils viennent, ni pourquoi ils sont venus en Europe, et, ce qui est plus extraordinaire, on ignore comment ils se sont multipliés, en peu de temps d’une façon si prodigieuse

Guide de Paris-quartier latin-Ministères et ambassades

Mais en 1622, l’arrivée d’un nouveau proviseur à la tête de la Sorbonne changea la physionomie de l’établissement et, par conséquent, celle du quartier, Richelieu, devenu peu après cardinal, décida de reconstruire les bâtiments vétustes (1626) autour d’une chapelle, sur les plans de son architecte Lemercier (à partir d e1631) ; et il décida de s’y faire inhumer.

Ile de la Cité-Paris

L’Ouest de la Cité pendant longtemps ne fut constitué que ‘îlots marécageux qui se solidifièrent par l’apport d’alluvions et de dépôts humains de toutes sortes. Bien qu’il n’y ait jamais eu de campagnes de fouilles systématiques, on pense que dès le début de l’époque gallo-romaine le prétoire se trouvait dans la cour de la Sainte-Chapelle ;

guide de Paris, l’époque classique

Le règne d’Henri IV fut novateur car il marqua l’avènement d’un urbanisme à grande échelle, même si le XVIe siècle avait connu des expériences disséminées et limitées, indicatrices d’un changement des mentalités. François Miron, lieutenant civil chargé de l’administration de Paris (1596-1609), cumula un temps cette fonction avec celle de prévôt des marchands, et sut se faire apprécier de la population : « Point avare, point corrompu, aimant le peuple et aimé de celui-ci », dit-on de lui après son décès

Des origines aux Carolingiens

Un autre facteur intervint dans la formation de la ville : la christianisation et les premiers lieux de culte furent naturellement dans la Cité et près d’un cimetière qui se développa sur la route de Lyon au IVe siècle, dans la région des Gobelins principalement, et que l’on appela plus tard cimetière Saint-Marcel. A l’époque mérovingienne,

Révolutions,Empire, République

Le second Empire fut pour la ville une période de grande prospérité illustrée par les grands travaux d’urbanisme, la construction de l’Opéra, les expositions universelles (1855-1867), une vie mondaine étincelante, la musique d’Offenbach, le rayonnement de la haute couture grâce à Worth qui habilla l’impératrice et la très élégante princesse de Metternich…