Aides aux personnes âgées

A quelles aides avez-vous droit ? Dès la retraite, des difficultés financières peuvent se faire sentir. Et plus encore lorsqu’arrive le moment d’aménager son logement ou de se faire aider dans la vie quotidienne. Découvrez les nombreux dispositifs qui existent aujourd’hui pour assurer le minimum vital, financer un équipement, rendre accessible les loisirs ou encore faciliter les déplacements

L’allocation de solidarité aux personnes âgées : depuis plus de dix ans, l’ASPA remplace les prestations du fameux minimum vieillesse et s’adresse aux personnes de 65 ans et plus qui perçoivent une petite pension de retraite. Vous pouvez y prétendre si vous résidez plus de six mois par an en France, les ressortissants non communautaires devant détenir un titre de séjour depuis au moins dix ans. Vous obtiendrez l’ASPA si vos ressources ne dépassent pas 803,20€ par mois (9638,42€ par an) si vous vivez seul ou 1246 euros par mois (14963,65 € par an) si vous êtes marié, pacsé ou en concubinage. Ces ressources s’entendent au sens large. En font partie les pensions de retraite, l’allocation adulte handicapé, une pension alimentaire fixée par décision de  justice, les revenus professionnels de votre conjoint, etc. Mais l’allocation de logement sociale ou les aides financières de vos enfants, notamment, ne comptent pas. Bonne nouvelle : la nature de votre logement, si vous êtes propriétaire,  n’entre pas en compte. Vous pouvez vivre dans un quatre pièces ou un manoir et avoir néanmoins besoin d’aide. En revanche, s’être dépossédé d’un bien récemment peut constituer un obstacle. « Un bien donné à un descendant dans les cinq ans qui précèdent la demande d’ASPA est censé procurer un revenu fictif annuel égal à 3%  de sa valeur pris en compte à la date de la demande. S’il a été donné cinq ou dix ans auparavant, le revenu pris en compte est égal à 1,5% », signale Philippe Bainville, expert retraite à l’Assurance retraite.

aides-retraitesMontant : il est égal à la différence entre le plafond de ressources annuelles et les vôtres. Exemple : une personne seule aux ressources de 7500€ par an touchera 2138,42€ d’ASPA par an (9638,42 – 7500)

Si vous n’avez aucun droit à la retraite et que vous habitez une commune de plus de 1500 habitants, le centre communal d’action sociale (CCAS) peut vous aider à instruire votre dossier de demande d’ASPA.

Perd-on l’ASPA si l’on retravaille ? La totalité de l’ASPA peut être conservée pour une personne seule qui gagne mois de 444 € par mois. Pour un couple, le revenu du travail ne doit pas dépasser 740€ mensuels.

Sollicitez le CLIC pour obtenir une l’aide : le point d’entrée le plus efficace pour se faire aider, c’est aujourd’hui le centre local d’information et de coordination (CLIC) le plus près de chez soi. Il s’adresse aux personnes âgées elles-mêmes et à leurs aidants. D’un département à l’autre les CLIC peuvent être configurés différemment. Certains délivrent uniquement une information sur les aides et proposent des actions collectives (sorties, ateliers préventions, etc.) D’autres, peuvent accompagner la personne individuellement de façon plus ou moins soutenue en fonction de la complexité  de sa situation (gestion du réaménagement du logement, montage des dossiers d’aides etc.)

Source : dossier familial par Roselyne Poznansky

fama-volat

une grand-mère qui s’amuse tout en espérant gagner un peu d’argent

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *