Le grison d’Amérique

Le
grison
(Grison vittatus) a le corps mince, le grand cou, les petites pattes et
la queue relativement courte du furet. Il mesure 45 cm environ, plus
15 cm de queue. Ses soles plantaires sont nues, ses 5 doigts palmés. Son poil
est ras, lisse, et sa livrée caractéristique. La face, les flancs et le ventre
sont noirâtres, alors que le dos et le dessus de la tête sont grisâtres. Une
ligne En lire plus...

La grande phrygane

Dans
les bas-fonds des ruisseaux et des rivières, là où le courant est plus violent,
habite la larve de la phrygane. Sur le dessin présenté ici, elle est agrandit
une vingtaine de fois ; elle est sur le point de commencer son
travail ; au cas où vous l’ignoreriez, c’est un tisserand.  Voilà, elle a déjà pris ses mesures et a
examiné les petites plantes où elle tendra son filet ; puis elle a clos
son terrain En lire plus...

La genette commune

La
genette commune (Genetta genetta )
est  longue de 55 cm. Sa queue en mesure
une quarantaine. Sa hauteur, mesurée à l’épaule, va de 15 à 20 cm. Le corps
allongé est porté par des pattes courtes, munies de griffes rétractiles. La
tête est triangulaire, le museau pointu, les grandes oreilles très saillantes
et arrondies. La pupille en amande se contracte comme celle des chats. Au
soleil, elle se réduit à une simple fente. La En lire plus...

Le fourmilion diabolique

Le
fourmilion ? Mais qu’est-ce que c’est que cet animal ? Une fourmi ou
peut-être un lion ? Ni l’un ni l’autre et même pas un animal entre les
deux. Et à première vue, comme cela, à cause de ses quatre grandes ailes, on
peut le prendre pour une libellule. Mais, à la différence de cet insecte rapide
comme une flèche, notre fourmilion vole très mal. En somme, un nom bien mérité
puisque notre bestiole, tout comme le lion, En lire plus...

L’esturgeon en danger d’extinction

C’est
vraiment dangereux pour une espèce animale que d’être utile à l’homme.
L’esturgeon est un grand poisson mince au corps recouvert de cinq rangées de
plaques osseuses qui rappellent les vieilles illustrations du Nautilus de Jules Verne ; sa chair,
plus que savoureuse, est recherchée des gourmets. D’une longueur atteignant
parfois 6 m, c’est le plus grand poisson d’eau douce d’Europe. L’esturgeon peut
se vanter de ses En lire plus...

L’épinoche ou savetier

« Ma
maison, maisonnette, si petite que tu sois, un château, un palais tu es pour
moi. » Ce vieux dicton semble fait pour l’épinoche, si frêle et élégante,
qui mériterait le titre d’architecte « honoris causa ». L’épinoche
est, en effet, l’extraordinaire constructeur des royaumes secrets de l’eau.
Dans les espaces verts du fleuve, sous les eaux basses de la riche végétation,
elle invente de véritables En lire plus...

La loutre curieuse et vagabonde

Si vous voulez rendre visite à ce magnifique mustélidé, vous le trouverez difficilement chez lui.   C’est ainsi. La loutre est un animal curieux et vagabond, toujours  en mouvement. Vraie gitane du règne animal, elle vagabonde sans cesse, dans l’eau et sur terre, le long d’un territoire de près de 10 km. Là, elle rassasie son appétit incommensurable. Partout, son activité remarquable et ses dons spectaculaires pour la nage se déploient librement. Si l’homme ne lui faisait En lire plus...

La loutre de mer

La
loutre de mer (Enhydra lutris) est plus grande que la loutre de rivière. Elle
peut mesurer jusqu’à 1,50 m, dont 30 cm de queue, et son poids varie de 25 à 40
kg. Son adaptation à la vie aquatique est si remarquable qu’on peut dire
qu’elle est en train de se transformer en une sorte d’Otarie, de moins en moins
adaptée à la vie terrestre. Le corps est cylindrique, le cou très court, la
queue aplatie, les pattes palmées. Les oreilles, En lire plus...

La Loutre commune ou Loutre des rivières

La Loutre commune (Lutre lutra) ou Loutre des rivières est un animal spécifiquement aquatique. Elle mesure 90 cm à 1,30 m. dont 30 à 50 cm de queue et pèse de 5 à 14 kg. Sa forme allongée, ses pattes courtes, sa denture et ses glandes anales l’apparentent aux putois et aux martres, mais sa tête est celle d’un phoque, avec son crâne étroit, son museau arrondi, ses grosses moustaches, ses petits yeux vifs et ses oreilles menues qu’une membrane obstrue en plongée. Le corps est En lire plus...

Le martin-pêcheur

Le martin-pêcheur, oiseau aux superbes couleurs, vit en solitaire au bord des ruisseaux et des rivières d’Europe comme s’il voulait rester fidèle à sa terre d’origine. Une ancienne légende grecque raconte, en effet, que Junon, femme du dieu Jupiter, jalouse de la très belle Alcyone, avait métamorphosé sa rivale en un volumineux oiseau au plumage multicolore. Même sans toutes ces légendes, il y a vraiment quelque chose d’enchanté dans la livrée somptueuse de notre En lire plus...