Le roi Corbin conte de Grimm

Dans un magnifique château vivait un roi dont la fille était
d’une si grande beauté, que tous ceux qui l’approchaient ne pouvaient se lasser
de l’admirer. Ses cheveux étaient d’or, ses yeux d’émeraude et ses dents
avaient la perfection d’une rangée de perles.

Ses pieds étaient petits, nul ne pouvait chausser ses
brodequins, et sa taille rivalisait de finesse avec celle d’une guêpe.

Ainsi faite, la princesse ne pouvait En lire plus...

Antioxydant et digestif, le jus green co

Sa
drôle de couleur va vous impressionner et son goût plus encore. mais de quoi s’agit-il ?
Un smoothie à l’avocat ? Un jus de concombre ? Pas du tout ! Ce
qui est sûr, c’est que Popeye aurait pu en faire sa boisson préférée.

La pomme :
riche en eau, elle désaltère, rafraîchit et réhydrate. C’est la base de ce jus.
Elle stimule l’appétit, le système immunitaire et favorise la digestion et En lire plus...

Le Tayra, tête de viellard

Le
tayra
(Galera barbara) est un grand mustélidé très répandu en Amérique du Sud ;
on le trouve jusqu’au Mexique. Il mesure plus d’un mètre, dont 40 cm de queue.
Son corps est allongé et ses pattes courtes ont des soles plantaires dépourvues
de poils et de doigts armés de griffes puissantes, non rétractiles. Son allure
générale est celle d’une grosse fouine. Le pelage court et En lire plus...

La cicindèle ami des jardiniers

Parmi
les protagonistes de notre collection en voici un autre qui a mauvais
caractère, une vraie peste pour ses voisins : c’est ce très joli
coléoptère de teinte émeraude, la cicindèle. Pour calmer sa faim insatiable,
notre insecte s’active sans cesse ; qu’il marche ou qu’il vole, il chasse
continuellement en serrant ses proies entre ses terribles mandibules.

Sa
voracité est spectaculaire. On peut le comparer au tigre En lire plus...

Le premier blanc manteau

Ce
n’est pas parce que le début de l’histoire des cathédrales est difficile à
reconstituer, qu’il faut croire qu’elles n’existent que depuis l’âge roman. Cet
article, écrit par Jean-François Reynaud  (notre histoire-2003) vous entraîne à la
recherche de leurs origines, en un temps où la France se couvrit d’un premier
« blanc » manteau de cathédrales.

En
469, l’évêque de Lyon, sans doute assisté de En lire plus...

La construction des cathédrales du Moyen-âge

Une
véritable fièvre s’empare de la France vers 1150 : de grandes églises
poussent un peu partout, s’élevant de plus en plus haut. Alain Salamagne, dans
« Notre Histoire »(2003) raconte comment furent conduites ces
entreprises folles et  inouïes.

De
1150 à 1250, des centaines de chantiers de construction s’ouvrent sur un
territoire relativement restreint –l’Ile-de-France actuelle – la Picardie, et
les En lire plus...

La martre

Les
mustélidés du genre martre, sont des petits carnivores au corps svelte, au museau
pointu et aux pattes courtes, terminées par des pieds à 5 doigts munis de
griffes acérées. Leurs glandes anales secrètent un liquide musqué et leur
fourrure est estimée. Il en existe plusieurs variétés dont la martre
commune
, la zibeline et la En lire plus...

Val d’Isère station savoyarde

S’il est un nom connu de tous, c’est bien celui de val
d’Isère. La notoriété de la station de haute-Tarentaise a depuis longtemps
franchi les frontières de notre région, par la grâce conjuguée d’un des plus
beaux domaines skiables des Alpes, d’une myriade de champions de ski qui ont
porté haut ses couleurs et de la mythique route de l’Iseran menant au col
routier le plus élevé d’Europe.

Mais avant de devenir une célèbre En lire plus...

Le telagon

Le
telagon (Midaus javanensis), ou blaireau malais, est très proche du blaireau
européen dont il a la démarche de plantigrade, la queue courte et les molaires
à talon qui, n’étant plus exclusivement tranchantes, sont le signe d’un régime omnivore.
Il est cependant plus fouisseur que le blaireau européen, comme le prouvent son
museau plus allongé, sa queue plus courte, ses pavillons d’oreilles dissimulés
dans la fourrure et ses griffes En lire plus...

Le chabot de rivière

10
ou 15 cm. L’aspect féroce, une tête courte, épaisse, camarde et écrasée qui,
vue de face, ressemble à celle d’un crapaud. Il lui manque un cigare pour
ressembler à un vieux « gangster » de film. Ce « vilain »,
c’est le chabot, poisson solitaire et acariâtre des fleuves, des torrents et
des lacs. Il choisit leurs fonds sablonneux et parsemés de cailloux pour y
vivre. Là, entre les pierres, on peut le voir jouer au En lire plus...