Brève histoire de la calligraphie

Brève histoire de la calligraphie 

L’homme apprit à dessiner longtemps avant d’apprendre à écrire, et c’est ce qui explique l’importance de l’expression artistique dans la calligraphie moderne. Comme toute écriture, la calligraphie tire son origine des anciens dessins sur le roc et de la pictographie primitive. Les Egyptiens créèrent d’abord un système de représentation des mots avec leurs hiéroglyphes. L’écriture phonétique ou la “représentation des sons” prit naissance durant les derniers stades de la représentation pictographique. C’est à partir de cette étude phonétique que fut créé le premier alphabet grec de 24 lettres. A compter du moment où les Romains commencèrent à se servir de l’alphabet grec, il fallut plusieurs siècles de perfectionnement pour obtenir l’alphabet que nous utilisons de nos jours. Après la chute de l’Empire romain, la connaissance des lettres et de l’écriture se retira avec les intellectuels dans les cloîtres et les monastères. Les manuscrits enluminés de cette période et des siècles qui suivirent sont parmi nos plus grands trésors artistiques en plus d’être des documents historiques inestimables. Durant le Moyen Age, la calligraphie connut une renaissance puis une période florissante qui dura jusqu’à l’invention de la presse à imprimer, alors qu’elle devint désuète comme moyen efficace de communication et de consignation par écrit. De nos jours, on constate toutefois que beaucoup des styles typographiques les plus populaires sont basés sur l’écriture d’antan. C’est au cours du dix-neuvième siècle qu’on redécouvrit la calligraphie comme moyen d’expression artistique, et elle continue d’être très populaire auprès des artistes et des artisans modernes. 

Histoire des instruments d’écriture 

Jusqu’au début du dix-septième siècle, la plume à bord large et à coupe carrée, dominait tous les autres instruments d’écriture. Mais après l’invention de la presse à imprimer et sous l’influence graduelle de la gravure, l’instrument d’écriture pointu … la plume d’oie ou la plume plus moderne à bec en métal, remplaça la plume à bord large. La plupart des plumes pointues modernes sont toutefois incapables de produire des contrastes allant de lignes très fines jusqu’à des traits vraiment larges. C’est pourquoi on a perfectionné des plumes spéciales de calligraphie qui combinent les meilleures caractéristiques des instruments mentionnés précédemment. 

La posture et les positions 

Il faut adopter une bonne posture pour protéger vos yeux et les muscles de votre dos. Commencez par vous asseoir confortablement à un pupitre ou à une table ; une planche à dessin ou un panneau incliné à un angle de 45° est idéal, bien que ce ne soit pas nécessaire. Plantez vos deux pieds solidement sur le plancher et penchez-vous légèrement vers l’avant. Assurez-vous que tous vos outils et instruments sont à portée de la main. Tenez votre plume de la façon la plus confortable possible. Pour que votre “lettrage” reste uniforme et pour prévenir toute fatigue excessive, n’oubliez pas de garder votre main détendue, en recourbant très légèrement vos doigts. Si vous exercez une pression excessive sur la plume ou sur le papier, cela affectera la formation régulière des lignes et des espaces qui est nécessaire pour obtenir une belle écriture. 

N’oubliez pas non plus que les éléments essentiels d’une bonne calligraphie sont le rythme, la clarté, la netteté et la spontanéité. Familiarisez-vous avec cet art en utilisant du papier réglé ou ligné pour pratiquer la formation des traits de base et pour effectuer les exercices donnés ici. Tenez votre plume à un angle de 45° par rapport à la surface du papier. Les styles d’écriture italique et gothique serviront de base pour vos leçons de calligraphie. Etudiez, dessinez, pratiquez et expérimentez avec ces alphabets pour maîtriser la cadence et la clarté de la “belle” écriture. 

A mesure que votre compétence et votre confiance s’améliorent, votre style individuel de calligraphie commencera à se révéler. Après avoir terminé les exercices suivants et vous être familiarisé avec les traits fondamentaux, pratiquez en copiant les alphabets qui sont illustrés ici. Tracez les traits distincts qui sont nécessaires pour former chaque lettre dans l’ordre approprié et dans les directions indiquées par les flèches. Lorsque votre dextérité le permet, commencez à mélanger des majuscules et des minuscules pour former des mots. 

Les exercices  

Détendez-vous en effectuant de grands mouvements libres. Ne contractez pas votre main, ni votre poignet, ni votre avant-bras. Mais gardez le contrôle de votre écriture en communiquant le mouvement de la main à presque tout votre bras. N’oubliez pas de maintenir la plume au bon angle par rapport à la ligne d’écriture. Gardez l’inclinaison de vos lignes parallèle. Pratiquez en faisant des traits à un angle de 45° puis à un angle de 90°. Au début, c’est le rythme et la continuité qui comptent surtout. 

Les marges et les espaces pour un motif original 

Des espaces appropriés et des marges suffisantes sont essentiels à la belle apparence de votre calligraphie. Commencez en choisissant un papier de bonne qualité pour vous aider à garder vos lignes droites et uniformément espacées. Vous devriez débuter en employant du papier réglé ou bien vous pouvez préparer une feuille de guidage en lignant une deuxième feuille de papier en y traçant des lignes parallèles espacées de la façon désirée. Insérez ensuite cette feuille lignée sous votre feuille de travail. Les lignes tracées doivent être assez foncées pour être visibles à travers le papier. Pour garder la feuille de guidage bien en place, agrafez ou attachez (avec du ruban adhésif) les deux feuilles ensemble aux coins. 

Un autre élément important est la “densité” globale de la page. Essayez de ne pas laisser de grands intervalles ou des espaces blancs causés par un espacement excessif entre les mots, les lettres ou les lignes. Vous devez aussi éviter l’effet opposé, c’est-à-dire des taches foncées occasionnées par un tassement excessif des mots, des lettres ou des lignes. En général, vous devez choisir un espacement qui donne une densité globale uniforme à votre page d’écriture. 

Pour éviter une apparence trop encombrée, il est essentiel de laisser des marges assez larges. Laissez un espace blanc de deux “unités” au sommet de la page, de trois de chaque côté et de quatre au bas. Il ne s’agit pas là d’une règle absolue, mais lorsque vous expérimentez avec diverses proportions, n’oubliez pas que vous désirez créer un effet visuellement agréable. Dans bien des cas, il serait bon de faire quelques croquis au crayon pour déterminer d’avance l’espacement des lignes et des mots, l’emploi des majuscules, les dimensions des lettres et les marges. 

Votre compétence et votre confiance atteindront bientôt un point où vous vous sentirez prêt à créer une œuvre originale de calligraphie que vous serez fier d’exhiber ou d’offrir en cadeau. 

Les couleurs de la belle écriture 

Selon la nature du message que vous désirez communiquer, l’utilisation d’une ou plusieurs couleurs pourrait lui ajouter un effet attrayant. Vous devriez donc vous procurer plusieurs couleurs d’encre pour être capable de varier l’expression artistique de vos œuvres calligraphiques. 

Alphabets décoratifs 

Quelques-uns des plus anciens alphabets connus utilisaient des lettres initiales de fantaisie pour agrémenter le texte. Des manuscrits qui remontent à l’année 865 après Jésus-Christ portent des variations très compliquées et imaginatives des lettres fondamentales. Vous pouvez utiliser des lettres initiales de fantaisie pour individualiser et embellir votre texte. Une première lettre soigneusement enjolivée, dans une page de calligraphie d’apparence uniforme, peut constituer un point de mire frappant et créer un effet dramatique mais plaisant. 

Lorsque vous décidez de développer votre propre technique pour enjoliver les lettres, n’oubliez pas de choisir un alphabet qui convient à la nature de votre texte. Tous les alphabets présentés ici se prêtent à un certain degré d’embellissement, comme vous pouvez le constater. En vous servant de votre imagination, vous pourrez facilement créer vos propres lettres de fantaisie, après avoir bien appris les techniques fondamentales de la calligraphie. Avant de décorer une lettre, vous devriez peut-être tracer quelques croquis. Rappelez-vous que la simplicité est souvent le secret de l’élégance. 

Profitez pleinement de votre belle écriture 

La calligraphie allie un art ancien à votre écriture personnelle et distinctive pour vous permettre de transmettre un message presque autant par le motif que par les mots. N’oubliez pas qu’un bon lettrage est toujours net, lisible, cadencé et spontané. La calligraphie est aussi un talent pratique dont vous pouvez vous servir pour préparer des cartes de souhaits, des invitations, des enseignes, des affiches, des programmes de théâtre, des diplômes, des certificats, des textes ecclésiastiques, des menus et même des arbres généalogiques, des monogrammes, des cartes ou des plans. 

La calligraphie donnera un caractère particulier à toute votre écriture. Lorsque vous avez votre stylographe de calligraphie sur vous, vous pourrez toujours ajouter un cachet personnel à vos chèques et à vos messages. Tout ce que vous écrirez deviendra une occasion de pratiquer. Le style personnel d’écriture que vous développerez créera une impression agréable qu’on remarquera certainement et qu’on n’oubliera pas de sitôt. Et ce qui est plus important, vous pourrez profiter des nombreuses occasions intéressantes qui se présentent aux calligraphes amateurs. Il y a beaucoup de collèges, d’écoles, de programmes d’éducation permanente et d’ateliers communautaires qui offrent des cours avancés de calligraphie. Renseignez-vous pour savoir s’il existe un cours spécialisé de ce genre dans votre région. Il existe aussi de nombreux clubs de calligraphie qui vous permettront de vous familiariser avec des méthodes différentes, des idées nouvelles avec des experts reconnus dans ce domaine. Et n’oubliez pas de visiter les bibliothèques et les librairies locales où vous pourrez trouver d’excellents livres et manuels qui traitent de l’art de la calligraphie. 

A vos plumes ! 

fama-volat

une grand-mère qui s'amuse, certes, mais qui aime aussi partager ce qu'elle apprend

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.