Le crapaud sonneur

La nature a pensé à tout et tout être vivant, démesurément grand ou minuscule, a été pourvu de caractères précis qui le protègent des périls du milieu ambiant. 

Quand vint le tour du sonneur, petit crapaud pas plus grand que le doigt, la Nature s’est dit : « Tu auras le ventre jaune, et c’est ainsi que tu effraieras tes ennemis. » Et, depuis ce jour, notre batracien, doté d’une grosse voix de basse qui lance des gémissements plaintifs, mont son petit ventre En lire plus...

La civette gourmande d’Afrique

La civette
d’Afrique (Civettictis civetta) est
un Viverridé d’un mètre de long, dont 30 cm pour la queue. Cette dernière est
caractéristique. Non cylindrique, elle s’achève en pinceau. La tête ronde, très
petite, se terminer par un museau allongé. Les oreilles sont pointues, les yeux
obliques, la pupille  ronde. Le corps est
moins fluet que celui des autres Viverridés. Les pattes sont  moyennement longues. La Civette est
En lire plus...

Le cincle plongeur ou merle aquatique

Il
arrive de voir, sur le bord d’un ruisseau ou d’une rivière, parmi les cailloux
affleurant l’eau, un oiseau noirâtre sautillant, vif et alerte. C’est un cincle
plongeur ou merle aquatique, champion de natation et premier prix de plongée
des froids torrents de montagne.

Eh
oui, tandis que son « cousin », le merle ordinaire, ne se baigne que
pour se rafraîchir, lui, comme son nom l’indique, tire de l’eau sa subsistance,
En lire plus...

Silure le vorace

Une
tête énorme, aplatie et massive ; une bouche large comme celle d’un crapaud,
surmontée de deux gigantesques moustaches à faire pâlir d’envie un vieux
soudard, un corps épais et gluant qui atteint et dépasse parfois 2 m :
voilà les caractéristiques du silure d’Europe. Ce poisson gigantesque, le plus
lourd des habitants d’eau douce (il pèse jusqu’à 200 kilo) vit surtout dans les
affluents du Danube ; mais on le trouve En lire plus...

Le Tayra, tête de viellard

Le
tayra
(Galera barbara) est un grand mustélidé très répandu en Amérique du Sud ;
on le trouve jusqu’au Mexique. Il mesure plus d’un mètre, dont 40 cm de queue.
Son corps est allongé et ses pattes courtes ont des soles plantaires dépourvues
de poils et de doigts armés de griffes puissantes, non rétractiles. Son allure
générale est celle d’une grosse fouine. Le pelage court et En lire plus...

La cicindèle ami des jardiniers

Parmi
les protagonistes de notre collection en voici un autre qui a mauvais
caractère, une vraie peste pour ses voisins : c’est ce très joli
coléoptère de teinte émeraude, la cicindèle. Pour calmer sa faim insatiable,
notre insecte s’active sans cesse ; qu’il marche ou qu’il vole, il chasse
continuellement en serrant ses proies entre ses terribles mandibules.

Sa
voracité est spectaculaire. On peut le comparer au tigre En lire plus...

La martre

Les
mustélidés du genre martre, sont des petits carnivores au corps svelte, au museau
pointu et aux pattes courtes, terminées par des pieds à 5 doigts munis de
griffes acérées. Leurs glandes anales secrètent un liquide musqué et leur
fourrure est estimée. Il en existe plusieurs variétés dont la martre
commune
, la zibeline et la En lire plus...

Le telagon

Le
telagon (Midaus javanensis), ou blaireau malais, est très proche du blaireau
européen dont il a la démarche de plantigrade, la queue courte et les molaires
à talon qui, n’étant plus exclusivement tranchantes, sont le signe d’un régime omnivore.
Il est cependant plus fouisseur que le blaireau européen, comme le prouvent son
museau plus allongé, sa queue plus courte, ses pavillons d’oreilles dissimulés
dans la fourrure et ses griffes En lire plus...

Le chabot de rivière

10
ou 15 cm. L’aspect féroce, une tête courte, épaisse, camarde et écrasée qui,
vue de face, ressemble à celle d’un crapaud. Il lui manque un cigare pour
ressembler à un vieux « gangster » de film. Ce « vilain »,
c’est le chabot, poisson solitaire et acariâtre des fleuves, des torrents et
des lacs. Il choisit leurs fonds sablonneux et parsemés de cailloux pour y
vivre. Là, entre les pierres, on peut le voir jouer au En lire plus...

Le triton à crête

Le
triton est un petit animal amphibie qui vit dans les terrains humides, dans
l’eau stagnante ou dans les cours d’eau assez lents. Il a des poumons et vient
renouveler sa provision d’air en surface quand il est dans l’eau.

Ce
batracien prend son rôle d’époux très au sérieux et dès qu’il remarque une
charmante femelle, il cherche à la séduire par tous les moyens. Il rend plus
intenses les brillantes couleurs de sa livrée, il En lire plus...