Le castor travailleur infatigable

Sur
sa carte de visite, on pourrait lire : ingénieur, maçon, menuisier,
plâtrier, plombier, bûcheron, transporteur fluvial. Ce « phénomène »
c’est le castor. Le plus rate et le plus grand rongeur de notre continent. Long
de plus d’un mètre, pesant jusqu’à 30 kg, il possède une rès forte denture, et
il s’en sert pour abattre les troncs robustes des saules, des frênes, et des
bouleaux, en  les rongeant à la En lire plus...

La truite vagabonde

Aucun
pêcheur digne de ce nom n’est disposé à abandonner le bord d’un torrent sans avoir
pris à l’hameçon au moins une truite si légère et si tendre. Ce poisson, dont
il existe plusieurs variétés, vit dans les eaux froides et riches d’oxygène de
presque tous les continents.

Sa
chair succulente doit orner, tous les jours, des milliers de tables ; il
paraît aussi qu’il existe plus de vingt mille recettes pour En lire plus...

La carpe placide

Une
petite tête, une bouche étroite flanquée, de chaque côté, de courts barbillons,
des yeux au regard fixe et légèrement stupide, voici la carpe, proche parente
de très célèbres poissons rouges : elle fait penser à un vieux philosophe
chinois de certaines estampes. Et à part cette vague ressemblance physique,
elle en possède la sagesse. Ses habitudes et son mode de vie révèlent en fait
un tempérament placide, un peu sournois. Elle En lire plus...

Le vison d’Europe

Le
genre mustela groupe un certain nombre de mustélidés de petite taille dont la denture révèle une alimentation
encore plus carnivore que celle des
martres
. Ce sont des animaux très allongés, très courts sur pattes, qu’on
peut classer en 3 groupes : les visons
qui, par certains caractères, ressemblent aux loutres ; la belette et
En lire plus...

Le brochet vorace

Le
vorace brochet ne jouit pas d’une bonne réputation, même dans les bas-fonds
malfamés des étangs. C’est le poisson le plus redouté des cours d’eau de
l’Europe, au point d’être surnommé « tigre d’eau douce ». Tous les
petits poissons frissonnent en apercevant sa grande bouche hérissée de dents
acérées. En outre, des histoires terribles circulent sur son compte, à donner
la chair de poule aux brigands les plus aguerris En lire plus...

Araignée d’eau ou argyronète

Qui
croirait que ce petit être velu et peu attirant (agrandi 10 fois sur notre
image) est un des animaux les plus entreprenant qui soient ? Sa
personnalité est à la fois riche et singulière au point de lui faire renier sa
propre nature. L’araignée d’eau ou argyronète, est un animal possédant toutes
les qualités physiques nécessaires à la vie sur la terre ferme. Ses poumons
sont faits pour respirer l’oxygène de l’air, ses pattes pour En lire plus...

Le vison d’Amérique et d’élevage

Le
vison d’Amérique ou mink (Mustela vison),  est un peu
plus gros que le vison d’Europe, auquel il ressemble beaucoup. A l’état
sauvage, sa couleur est sensiblement la même, c’est-à-dire un brun foncé marqué
de clair au menton et sur la gorge, avec quelques taches blanchâtres dispersées
sur le ventre. Mais sa fourrure est beaucoup plus estimée et elle est classée,
en pelleterie, En lire plus...

Anodontes et mulettes

Ces
mollusques bivalves sont appelés ainsi parce que la  coquille qui les entoure et formée de deux
parties, deux valves, tenues par un ligament élastique, une sorte de charnière.
Ce coquillage, pardessus inusable de notre petit animal, est fait de plusieurs
couches de substances diverses. La coquille est une production du manteau,
membrane charnue qui renferme le corps du « mollusque » ; ce
n’est pas une injure : En lire plus...