Le Bœuf de Paille

Il était une fois un vieil homme et une vieille femme. Le vieil homme travaillait dans les champs comme brûleur de goudron, tandis que la vieille femme filait le lin à la maison. Ils étaient si pauvres qu’ils ne pouvaient économiser un seul sou ; tout l’argent qu’ils gagnaient suffisait à peine à les nourrir, et c’était tout. Un jour, la vieille femme eut une bonne idée : « Ecoute, mon mari, s’écria-t-elle, tu vas me fabriquer un bœuf de paille et tu l’enduiras de En lire plus...

L’Or du Seigneur Bazashi

Voilà bien longtemps vivaient deux seigneurs, dans une province reculée du Japon le premier s’appelait Awazu, mais tous, à voix basse, le nommaient le « Cruel » l’autre, le Seigneur Bazashi, portant le surnom de « Rat », tant il était avare Awazu et Bazashi ne pouvaient se souffrir

Le jour où le Seigneur Awazu fut tué dans une embuscade, la rumeur publique, bien entendu, accusa aussitôt Bazashi

-Maître, gémit l’intendant de ce dernier, ô maître ! la En lire plus...

Conte : La Reine des Abeilles

La Reine des Abeilles

Adapté du conte de Grimm

A partir de 3 ans

Ce conte intitulé par les folkloristes les Animaux reconnaissants  est surtout répandu en Europe et en Asie. Dès le XIVe siècle, il apparaît dans un recueil de contes perses

Il y avait une fois trois fils de roi. Un jour, les deux aînés s’en allèrent chercher l’aventure mais ils firent tant de bêtises qu’ils n’osèrent pas revenir En lire plus...

La Reine Pédauque

C’est un conte pyrénéen

« Où reparaît la Reine Pédauque »

Il n’y a guère que deux siècles qu’on se préoccupe de l’origine des contes… on sait que la même fable se retrouve à l’infini à travers le monde et je n’en citerai qu’un exemple, tiré du beau livre que voici : « L’Aventure de Jeans de l’Ours », recueillie par Gaston Maugard, à Nébias, dans l’Aude. J’en rapproche le début –l’enlèvement d’une gracieuse jeune En lire plus...

Le Petit Poucet

Il était une fois un bûcheron et une bûcheronne qui avaient sept enfants, tous des garçons. L’aîné n’avait que dix ans et le plus jeune n’en avait que sept. On s’étonnera que le bûcheron ait eu tant d’enfants en si peu de temps; mais c’est que sa femme allait vite en besogne, et n’en faisait pas moins de deux à la fois. Ils étaient très pauvres, et leurs sept enfants les incommodaient beaucoup, parce qu’aucun d’eux ne pouvait En lire plus...

Le Miraculé de Solférino

Cette magnifique histoire est à lire -ou à faire lire- à vos enfants, car, non seulement elle est parfaitement écrite avec des mots simples (quelquefois un peu de patois), mais en plus, c’est l’occasion de faire un peu d’Histoire -avec les guerres Napoléoniennes – mais aussi de Géographie, en apprenant à situer les villes cié=tées…et tout cela de façon fort agréable

 

Le Miraculé de Solférino. A l’autre bout de la plaine, près En lire plus...