Toi et Moi Paul Géraldy Expansions

Expansions

Ah ! Je vous aime ! Je vous aime !

Vous entendez ? Je suis fou de vous. Je suis fou…

Je dis des mots, toujours les mêmes…

Mais je vous aime ! Je vous aime !…

Je vous aime, comprenez-vous ?

Vous riez ? J’ai l’air stupide ?

Mais comment faire alors pour que tu saches bien,

Pour que tu sentes bien ? Ce qu’on dit est si vide

Je cherche, je cherche un moyen…

Ce n’est pas vrai que les En lire plus...

Poème: Je t’écris; Gaston Miron

Je t’écris pour te dire que je t’aime

Que mon cœur qui voyage tous les jours

— le cœur parti dans la dernière neige

Le cœur parti dans les yeux qui passent

Le cœur parti dans les ciels d’hypnose —

Revient le soir comme une bête atteinte

 

Qu’es-tu devenue toi comme hier

Moi j’ai noir éclaté dans la tête

J’ai froid dans la main

J’ai l’ennui comme un disque rengaine

J’ai peur En lire plus...

Poème La fileuse Paul Valéry

Assise, la fileuse au bleu de la croisée

Où le jardin mélodieux se dodeline ;

Le rouet ancien qui ronfle l’a grisée.

 

Lasse, ayant bu l’azur, de filer la câline

Chevelure, à ses doigts si faibles évasive,

Elle songe, et sa tête petite s’incline.

 

Un arbuste et l’air pur font une source vive

Qui, suspendue au jour, délicieuse arrose

De ses pertes de fleurs le jardin de En lire plus...

Poème Y’a du soleil dans la rue Boris Vian

Y’a du soleil dans la rue

J’aime le soleil mais j’aime pas la rue

Alors je reste chez moi

En attendant que le monde vienne

Avec ses tours dorées

Et ses cascades blanches

Avec ses voix de larmes

Et les chansons des gens qui sont gais

Ou qui sont payés pour chanter

Et le soir il vient un moment où la rue devient autre chose

Et disparaît sous le plumage

De la nuit pleine de peut-être

Et des En lire plus...

Poème Les conquérants J.M. DE HEREDIA

Ce poème, je l’ai appris il y a… 50ans. A 13 ans, je fus fortement impressionnée

 

Comme un vol de gerfauts hors du charnier natal,

Fatigués de porter leurs misères hautaines,

De Palos, de Moguer, routiers et capitaines

Partaient, ivres d’un rêve héroïque et brutal.

 

Ils allaient conquérir le fabuleux métal

Que Cipango mûrit dans ses mines lointaines,

Et les vents alizés inclinaient leurs En lire plus...

Poème: Je t’attendais. René-Guy Cadou

Un poème écrit après la rencontre avec la femme de sa vie: Hélène

Je t’attendais ainsi qu’on attend les navires

Dans les années de sécheresse quand le blé

Ne monte pas plus haut qu’une oreille dans l’herbe

Qui écoute apeurée la grande voix du temps

 

Je t’attendais et tous les quais toutes les routes

Ont retenti du pas brûlant qui s’en allait

Vers toi que je portais déjà sur mes épaules

Comme une En lire plus...

Poème Les Soliloques Du Pauvre

Avec les Soliloques du Pauvre, j’ai voulu faire, enfin dire quelque chose à quelqu’Un qui serait le Pauvre, ce bon pauvre dont tout le monde parle et qui se tait toujours.

Voilà ce que j’ai tenté.

J. R.

 L’Hiver

Merd’ ! V’là l’Hiver et ses dur’tés,

V’là l’ moment de n’ pus s’ mettre à poils :

V’là qu’ ceuss’ qui tienn’nt la queue d’ la poêle

Dans l’ Midi vont s’ carapater En lire plus...

Le Vieil Homme Grincheux

Quand ce vieil homme est finalement décédé dans la salle d’hôpital gériatrique d’un foyer de soins infirmiers dans une ville australienne, on a cru qu’il n’avait plus rien. Plus tard, quand les infirmières fouillaient à travers ses maigres biens, elles ont trouvé ce poème. Sa qualité et son contenu impressionnèrent tellement le personnel, que des copies ont été faites et distribuées à En lire plus...