Châtaigner et châtaignes

Dans les régions où abondent les châtaigniers, les châtaignes ont, durant des siècles constitué la base de l’alimentation des populations paysannes, nourriture « qui tenait au corps ». On en faisait aussi de la farine, ce qui explique leur surnom « d’arbres à pain ». Et c’est à raison qu’on a pu parler de « civilisation du châtaignier ».

Le châtaignier est un arbre d’origine méridionale, présent à l’état naturel du Portugal au Caucase et en Afrique du nord.Son nom dériverait de la cité grecque de Kastanon, en Thessalie, réputée  pour ses châtaigneraies. Les hommes ont en effet, depuis la plus haute Antiquité, été soucieux de tirer parti de ses multiples usages, tant pour le bois que pour les fruits. En France, ce fidèle compagnon du genre humain a été introduit dès le haut moyen âge. Au XVIIIe siècle, l’Encyclopédie de Diderot et d’Alembert rapporte que « cet arbre par sa stature et son utilité, a mérité d’être mis au nombre de ceux qui tiennent le premier rang parmi les arbres forestiers et on est généralement d’accord que ce n’est qu’au chêne seul qu’il doit céder. Quoiqu’à quelques égards il ait des qualités qui manquent au chêne, l’accroissement du châtaignier est du double plus prompt : il jette plus de bois ; il réussit à des expositions et dans des terrains moins bons, et il est bien moins sujet aux insectes.» Il constitue de nos jours la troisième espèce de feuillus la plus répandue en France, avec le chêne et le hêtre.

châtaignierL’arbre : solide et robuste sur son tronc droit et bas, déployant un magnifique feuillage, ample, aux rameaux épais et tortueux, le châtaignier peut culminer jusqu’à une trentaine de mètres de hauteur. Sa croissance est rapide. Il fleurit dès sa vingtième année et atteint sa maturité au bout de 50 ans. Lisse et d’un gris argenté au départ, son écorce brunit et se gerce de profonds sillons torsadés et rugueux au fil du temps. Sa longévité est en effet exceptionnelle, atteignant couramment plusieurs siècles. Un vieux châtaignier se reconnaît à son tronc large et évidé, alors même que ses branches portent encore feuilles et fruits. On peut admirer un de ces vénérables patriarches, l’un des plus grands recensés en Europe, à Lugrin, dans le Chablais : classé parmi les arbres remarquables, son tronc mesure 11,70 mètres de circonférence !

L’exceptionnelle grosseur des troncs des plus anciens s’explique par le fait que le châtaignier qui a germé en terre possédait deux ou trois germes qui, en poussant, ont fini par se souder au niveau du collet.

Ce méridional aime les expositions ensoleillées, les été chauds et ne supporte guère les grands froids. S’il prospère en moyenne montagne, on ne le trouve guère à plus de 800 ou 900 mètres d’altitude. Arbre rustique, ses racines profondes et pivotantes peuvent se contenter de sols pauvres, siliceux ou acides, pourvu qu’ils soient bien drainés. En revanche, il ne supporte pas les terrains calcaires. Ses principaux ennemis sont la maladie de l’encre et le chancre de l’écorce.

Chataignier-feuillesLes feuilles du châtaignier: elles sont facilement reconnaissables. Grandes (jusqu’à 20 cm), oblongues, pointues, alternes, elles sont bordées de grosses dents régulières et aiguës. Leurs couleur est d’un vert foncé luisant en dessus, mat en dessous, laissant apparaître des nervures saillantes. A l’instar des autres fagacées, comme le chêne ou le hêtre, elles sont marcescentes, c’est-à-dire qu’elles se fanent en demeurant sur l’arbre une partie de l’hiver avant de finir par tomber.

Les fleurs du châtaignier : la floraison apparaît en juin. Le châtaignier est un arbre monoïque, c’est-à-dire qu’il possède à la fois des fleurs mâles et des fleurs femelles. D’un blanc jaunâtre odorant, les fleurs mâles s’épanouissent sur de longs chatons verticaux au sommet des rameaux. De plus petites dimensions, reconnaissables à leurs stigmates (extrémité du pistil, qui retient le pollen) raides et étoilées, les femelles se groupent par trois à la base de certains chatons mâles ou en inflorescences isolées. La pollinisation s’effectue par le vent ou les abeilles, les fleurs mâles ne pouvant féconder que les fleurs femelles d’un autre châtaignier.

chataignier-bogueLes fruits du châtaignier : en croissant, ces dernières s’entourent d’une cupule qui va peu à peu se couvrir de piquants : la bogue, tandis que la face intérieure sera veloutée. Chaque bogue contient deux ou trois graine ou châtaignes, se gênant les unes les autres : c’est pourquoi elles sont aplaties, triangulaires et assez petites. Chacune est cloisonnée en deux parties séparées par une fine membrane. Dans les variétés où il n’y a qu’une seule graine, la châtaigne est de gros calibre, sans cloison intérieure, et on lui donne improprement le nom de marron. A l’automne, les bogues arrivées à maturité se détachent et tombent sur le sol en s’ouvrant en quatre valves : seules les châtaignes libérées naturellement sont mûres.

chataignes-chataignierDe belle couleur brun vernissé, avec une large tache claire et mate – marque des canaux qui la nourrissaient dans la bogue-, la châtaigne est un akène : un fruit sec à graine recouverte d’une mince peau brune non soudée à la paroi du fruit et ne s’ouvrant pas à maturité. Fruits de mauvaise conservation naturelle (2-3 mois seulement), moins elle sera restée longtemps au sol, meilleure sera sa qualité. Après le ramassage, trier en les mettant dans l’eau froide : les fruits véreux ou pourris flottent, les fruits sains restent au fond. La châtaigne est le seul fruit qui ne se consomme qu’après cuisson. Très énergétique et très nourrissante, elle est riche en amidon, en oligo-éléments, en fibres, en potassium, calcium et magnésium, mais aussi en vitamine C, B et E, et remarquable par son absence de gluten. Ses qualités nutritionnelles uniques en font un aliment complet qui a perdu, aujourd’hui, sa connotation de nourriture pour pauvres.

fama-volat

une grand-mère qui s'amuse, certes, mais qui aime aussi partager ce qu'elle apprend

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.