Ecorce de melon

Ecorce de melon en entrée

Jacques  Pons 1583

A l’époque de cette recette il s’agissait de melons dits « cantaloup ». Cette variété fut amenée d’Arménie en Italie au XVIe siècle par des moines. Plantée dans la propriété de plaisance des papes, le château de Cantaluppi  elle en prit le nom. Charles VIII à son tour, retour de guerroyer en Italie, introduisit en France cette race à chair épaisse et fine, d’un beau rouge orangé et très sucré.

Aujourd’hui, vous préfèrerez pour cette recette les melons de Cavaillon, c’est du moins l’avis de Céline Vence qui, d’abord sceptique quant à la préparation, en devint après essai une fanatique.

La recette est recommandée en entrée, mais peut également fournir un excellent et original condiment. La variante sucrée est excellente servie avec le thé matinal d’un petit-déjeuner  à l’anglaise.

écorce de melon

à déguster en entrée ou en confiture

Les ingrédients pour 4 personnes : écorce d’un très gros melon, vinaigre blanc, quelques clous de girofle, quelques morceaux de cannelle concassée.

Pour la formule entrée : quelques branches de fenouil, vinaigre blanc, sel, poivre, huile.

Pour la variante sucrée : 250 g de cassonade.

 

La recette :

La marinade : prenez l’écorce d’un très gros melon, sans la chair ; conservez la partie verte intérieur ; Coupez-la en tranches de 2 centimètres d’épaisseurs environ.

Avec un couteau économiseur à pomme de terre, ôtez soigneusement une fine pelure sur le dessus de l’écorce.

Disposez les morceaux dans un pot de terre vernissé ; couvrez-le de vinaigre de vin blanc. Laissez mariner pendant 7 à 8 jours.

La cuisson : au bout de ce temps, videz dans une passoire afin d’éliminer le vinaigre et de recueillir les tranches.  Mettez ces dernières dans une casserole d’eau ; portez à ébullition ; égouttez encore.

Recouvrez les tranches d’une nouvelle eau bien chaude car l’eau froide durcirait les fruites. Laissez bouillir jusqu’à ce qu’elles soient tendres mais non molles, ce qui se reconnait à ce qu’une allumette pénètre la chair avec facilité.

Egouttez une troisième fois ; piquez dans chaque morceau d’écorce 1 clou de girofle et 1 petit morceau de cannelle concassée.

Deux formules :

A partir de ce moment, si vous désirez présenter les écorces en entrée, remettez les écorces dans un pot de terre vernissé, avec quelques branches de fenouil ; couvrez à hauteur avec du nouveau vinaigre blanc. Pour les consommer, faites-les tremper pendant 10 minutes dans de l’eau tiède pour ôter  l’excès de vinaigre. Présentez avec sel, poivre et huile.

Si vous préférez une variante sucrée, faites fondre à feu doux 250 grammes de cassonade dans ½ litre d’eau ; lorsque tout le sucre est dissous, jetez dans le sirop les écorces de melon préparées ; laissez cuire 30 minutes. Mettez en pots comme des confitures et utilisez tel au moment voulu.

Le vin :

Formule entrée : Gaillac perlant

Variante sucrée : Barsac ou Monbazillac

 

fama-volat

une grand-mère qui s'amuse, certes, mais qui aime aussi partager ce qu'elle apprend

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.