Le grèbe huppé podiceps cristatus

Vers la fin de l’hiver, avant  le début de la période de nidification, le plumage du grèbe huppé se modifie. Des plumes ornementales noires et rousses poussent sur le crâne et les joues. Elles se dressent lors de la parade nuptiale, particulièrement complexe et spectaculaire. Cette véritable cérémonie comprend notamment des pivotements de la tête, l’ébouriffage du plumage, des plongeons et des présentations de cadeaux sous forme de végétaux aquatiques.  Pour la présentation des cadeaux, les deux oiseaux se dressent face à face.Grebe-Huppe

Pour visionner la parade nuptiale du grèbe, rendez-vous sur youtube où vous trouverez plusieurs vidéo sur le sujet

https://www.youtube.com/watch?v=V1QS14GdG4Y

Le nid du grèbe, comme celui des autres espèces de grèbes, est un simple amas de plantes et d’algues qui peut se reposer sur le fond ou flotter, amarré à une branche ou à des roseaux. Dès que l’un des adultes quitte ses œufs, il prend soin de les recouvrir de quelques éléments végétaux prélevés sur le nid afin de les dissimuler. La durée d’incubation des œufs de grèbe va de trois semaines et demie à quatre semaines. Les jeunes restent ensuite sous la garde vigilante des parents durant environ dix semaines. Les poussins, au plumage  rayé de noir, n’hésitent pas à grimper sur le dos de l’un des adultes pour y trouver chaleur et sécurité.grebe-huppe

En vol, les bandes blanches d’un grèbe sont bien visibles. Le cou est long et les pattes dépassent.Grebe-Huppe

En hiver, les joues et le cou du grèbe sont d’un blanc pur. Le grand jeune grèbe a les joues et le cou marqués de rayures sombres qui disparaissent après la mue.

Grebe-Huppe

A sa taille adulte le grèbe huppé  mesure environ 81 cm de longueur sur 80cm et son poids varie de 0,7kg à 1,2 kg. Il est le plus grand de toutes les espèces de grèbes

Grèbe huppé.

C’est un oiseau migrateur que l’on retrouve dans toute l’Europe, sauf dans le nord de la Scandinavie. Depuis que la chasse en a été interdite, la population du grèbe s’est rétablie, fort heureusement. « Le grèbe huppé bénéficie d’une protection totale sur le territoire français depuis l’arrêté ministériel du 17 avril 1981 relatif aux oiseaux protégés sur l’ensemble du territoire. Il est donc interdit de le détruire, le mutiler, le capturer ou l’enlever, de le perturber intentionnellement ou de le naturaliser, ainsi que de détruire ou enlever les œufs et les nids, et de détruire, altérer ou dégrader son milieu. Qu’il soit vivant ou mort, il est aussi interdit de le transporter, colporter, de l’utiliser, de le détenir, de le vendre ou de l’acheter. » (Wikipédia)

fama-volat

une grand-mère qui s'amuse tout en espérant gagner un peu d'argent

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *