La cicindèle ami des jardiniers

cicindèle, ami des jardiniers

Parmi les protagonistes de notre collection en voici un autre qui a mauvais caractère, une vraie peste pour ses voisins : c’est ce très joli coléoptère de teinte émeraude, la cicindèle. Pour calmer sa faim insatiable, notre insecte s’active sans cesse ; qu’il marche ou qu’il vole, il chasse continuellement en serrant ses proies entre ses terribles mandibules.

Sa voracité est spectaculaire. On peut le comparer au tigre sanguinaire. Imaginez qu’on ait transfusé l’ardeur du tigre dans ce brillant petit bibelot d’un centimètre et demi à peine ; il est très agile, rapide, toujours à l’affût et vous pouvez dire que vous en savez déjà assez du comportement de la cicindèle. Et pourtant, après avoir versé une larme sur l’hécatombe bestiale d’insectes qu’il tue chaque jour, nous devrions distribuer sa photo aux jardiniers et agriculteurs : qu’ils la gardent précieusement chez eux, bien encadrée et à la place d’honneur, comme le portrait de leur ami le plus serviable.

Les magnifiques et brillantes couleurs de la cicindèle sont un moyen de défense indirect que cet insecte exhibe comme pour intimider ses agresseurs éventuels. Attrapez  une cicindèle, elle projette une sorte d’écume et cherche à vous mordre. Et de ce flot de bave de l’insecte émane (évidemment par réflexe de défense) une odeur intense, semblable chez certaines  espèces au parfum des roses.

fama-volat

une grand-mère qui s'amuse, certes, mais qui aime aussi partager ce qu'elle apprend

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.