La grande phrygane

Dans les bas-fonds des ruisseaux et des rivières, là où le courant est plus violent, habite la larve de la phrygane. Sur le dessin présenté ici, elle est agrandit une vingtaine de fois ; elle est sur le point de commencer son travail ; au cas où vous l’ignoreriez, c’est un tisserand.  Voilà, elle a déjà pris ses mesures et a examiné les petites plantes où elle tendra son filet ; puis elle a clos son terrain proprement ; elle va enfin creuser sa tanière. Elle dessine chaque plan. Maintenant, elle se met à l’œuvre : elle attache solidement, à la tige la plus proche, le fil de soie qu’elle dévidera régulièrement, grâce à des glandes spéciales qui se trouvent dans sa bouche. Ensuite, elle nage vers la petite plante située à l’extrémité opposée et y fixe le fil qui servira de trame à son ouvrage. Elle fixe un autre fil à la base de cette tige et la voici qui revient à son point de départ. Dès lors, l’insecte peut tisser sa vraie toile ; c’est un travail difficile et exténuant à cause du flux des eaux ; le ruisseau ballotte la pauvre larve qui danse comme la petite bille d’une roulette. Et la voici qui grimpe et se contorsionne sans fin pour attacher les mailles entre elles ; elle se tourne et se retourne pour les tirer et les ranger artistiquement.  Et même quand le filet est terminé, les peines de notre artiste ne sont pas finies. Après ce dernier travail, la grande phrygane s’accorde un repos bien mérité ; merveilleusement protégée dans son petit  berceau, elle n’a plus qu’à attendre. Le petit déjeuner et le dîner se déposeront tout seuls dans le filet.

Les autres larves, appartenant comme la grande phrygane au groupe des trichoptères, tissent dans l’eau des pièges différents. Ces filets sont en forme d’entonnoir, de corne  d’abondance  ou de galerie.

fama-volat

une grand-mère qui s'amuse, certes, mais qui aime aussi partager ce qu'elle apprend

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.