Le cincle plongeur ou merle aquatique

Il arrive de voir, sur le bord d’un ruisseau ou d’une rivière, parmi les cailloux affleurant l’eau, un oiseau noirâtre sautillant, vif et alerte. C’est un cincle plongeur ou merle aquatique, champion de natation et premier prix de plongée des froids torrents de montagne.

Eh oui, tandis que son « cousin », le merle ordinaire, ne se baigne que pour se rafraîchir, lui, comme son nom l’indique, tire de l’eau sa subsistance, et elle est sa raison de vivre. Piou, piou, cui, cui ! Son chant strident et légèrement métallique se confond au murmure d’une cascade toute proche.

Puis, d’un seul coup, ses trilles, en vérité assez désagréables, s’interrompent et l’oiseau plonge et descend au fond de l’eau pour becqueter entre les cailloux. Remonté, peu après, le voici qui sautille,  lançant ses cris perçants comme pour remercier la nature de lui avoir octroyé ce petit royaume.

Le territoire du merle aquatique s’étend sur 1 km au long du même cours d’eau. Il va en inspection assez régulièrement pour en chasser les intrus. En France, on le trouve dans les Vosges, le Jura, les Alpes, le Massif central et les Pyrénées.

fama-volat

une grand-mère qui s'amuse, certes, mais qui aime aussi partager ce qu'elle apprend

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.