Le martin-pêcheur

Le martin-pêcheur, oiseau aux superbes couleurs, vit en solitaire au bord des ruisseaux et des rivières d’Europe comme s’il voulait rester fidèle à sa terre d’origine. Une ancienne légende grecque raconte, en effet, que Junon, femme du dieu Jupiter, jalouse de la très belle Alcyone, avait métamorphosé sa rivale en un volumineux oiseau au plumage multicolore. Même sans toutes ces légendes, il y a vraiment quelque chose d’enchanté dans la livrée somptueuse de notre martin-pêcheur.

Malheureusement, son allure n’égale pas la splendeur de son plumage : il a une grosse tête, un bec long, un corps ramassé et trapu, une queue et des pattes extrêmement courtes. A cet aspect si peu harmonieux, correspond cependant une fonction dynamique précise. A peine un poisson affleure-t-il la surface, que le martin-pêcheur aux mille couleurs se jette sur lui en piqué. Tout son corps menu se tend pour frapper ; tel un projectile, il fend la surface de l’eau et atteint sa cible.

Comme son nom l’indique si bien, le martin-pêcheur pratique la pêche, à la fois comme un « sport » et comme un moyen de vivre. Ses plats préférés les petits poissons, les insectes aquatiques et les grenouilles.

fama-volat

une grand-mère qui s'amuse, certes, mais qui aime aussi partager ce qu'elle apprend

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.