L’épinoche ou savetier

« Ma maison, maisonnette, si petite que tu sois, un château, un palais tu es pour moi. » Ce vieux dicton semble fait pour l’épinoche, si frêle et élégante, qui mériterait le titre d’architecte « honoris causa ». L’épinoche est, en effet, l’extraordinaire constructeur des royaumes secrets de l’eau. Dans les espaces verts du fleuve, sous les eaux basses de la riche végétation, elle invente de véritables cités-jardins, maquettes sous-marines de celle que l’on voit surgir à la périphérie de nos villes.

Excellent père de famille, sans être un père tranquille, le mâle se transforme en guerrier téméraire et agressif lorsqu’il s’agit de défendre sa maison. Il fait penser à un samouraï intrépide avec ses écailles acérées et les petites épines de son dos. Mais, pour ses noces, il abandonne cet aspect guerrier pour revêtir, comme son épouse, un habit multicolore, précisément. Près du nid, se trouve la femelle au ventre déformée et gonflée d’œufs.

L’épinoche, parfois appelée savetier ou encore écharde, ne construit pas un nid très apparent : en fait, elle est à moitié enfoncée dans la vase et seule sa partie supérieure émerge mais encore est-elle camouflée.

Ses repas préférés : larves d’insectes, invertébrés et petits poissons

fama-volat

une grand-mère qui s'amuse, certes, mais qui aime aussi partager ce qu'elle apprend

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.