Les deux larrons

Tous les jours de notre vie, nous devons prendre garde que les larrons ne viennent nous subtiliser notre bien. Ces larrons dont il est fait mention dans le récit de la crucifixion, sont la culpabilité et la peur de l’avenir. Symboliquement, le récit de la crucifixion pose le problème de ne pas vivre ici et maintenant et nous propose une solution afin que nous prenions conscience que maintenant est le moment du salut, maintenant est le seul moment qui compte.

« L’un des malfaiteurs crucifiés l’injuriait, disant : n’es-tu pas le Christ ? Sauve-toi toi-même et sauve-nous ! Mais l’autre le reprenait et disait : Ne crains-tu pas Dieu, toi qui subis la même condamnation ? Pour nous, c’est justice, car nous recevons ce qu’ont mérité nos crimes ; mais celui-ci n’a rien fait de mal. Et il dit à Jésus : souviens-toi de moi, quand tu viendras dans ton règne. Jésus lui répondit : je te le dis en vérité, aujourd’hui, tu seras avec moi dans le paradis. »  Luc, 23 :39-43.

Le dictionnaire nous dit qu’un brigand est une personne qui vole le bien d’autrui, généralement secrètement. Les deux larrons, crucifiés de chaque côté de Jésus représentent le passé et le futur qui nous volent notre instant présent. Le voleur du passé nous vole par les regrets, les ressentiments, la culpabilité. Il est facilement identifiable par la phrase : « J’aurais dû ».

Le larron de l’avenir nous prive des joies du moment présent en nous faisant craindre le futur. Les inquiétudes, la peur de l’inconnu et les craintes de toutes sortes sont sa marque de commerce. A tout moment de notre vie nous pouvons enrichir notre vie et nous protéger contre ces larrons en lâchant prise, en ne donnant  plus au passé la possibilité  de nous affecter et en refusant de nous en faire pour un avenir qui n’existera jamais. Puisque la culpabilité est si destructive, il nous faut vite y trouver un antidote. Celui-ci est le pardon : pardon de soi et pardon des autres. Ce que nous avons fait ou non dans le passé ou ce qui nous a été fait n’a plus aucune importance. Le passé est mort et enterré. « Laissez les morts ensevelir les morts » Luc 9 :60.

Lorsque nous transformons notre esprit, nous élevant ainsi au-dessus du passé, le larron du passé ne peut plus rien faire contre nous. Nous sommes divinement protégés contre ses effets. Le larron de l’avenir nous paralyse. Il nous empêche d’avancer vers notre but, notre idéal. Il fait en sorte que nous soyons immobilisés alors que l’action serait notre salut. Emerson disait que la peur était engendrée par l’ignorance. Il y a un dicton qui dit : « La peur frappa à la porte. La Foi se leva et alla ouvrir. Il n’y avait plus personne. »

En faisant face à nos peurs, nous les faisons disparaître. Nous nous apercevons qu’elles n’étaient pas les monstres géants que nous nous étions imaginés, mais des ombres fuyant la lumière. Personne ne peut améliorer son sort en s’inquiétant de ce qui pourrait arriver. Au contraire, en succombant à ses attraits, nous sommes en moins bonne posture car nous nous privons de la puissance de l’instant présent. Arrêtez-vous un instant pour imaginer le pire qui pourrait vous arriver : vous pourriez faire faillite, être atteint d’une maladie incurable, perdre votre emploi ou je ne sais quoi d’autre. Puis, sachez que la présence de Dieu est toujours avec vous. Si vous avez des difficultés financières, Son abondance infinie sera avec vous, si vous êtes atteint d’une grave maladie, la Puissance curative infinie vous restaurera. En toutes circonstances, vous pouvez compter sur l’aide infaillible de Dieu. Qu’y a-t-il donc à craindre ?

Affirmez votre indépendance spirituelle face à ces bandits. Refusez de vous laisser attirer dans les bas-fonds du passé ou dans le labyrinthe du futur. Accrochez-vous avec ténacité au moment présent, sachant et ressentant qu’il est le seul instant où vous avez le pouvoir de façonner votre vie. Tout le reste n’est qu’illusion.  Et il en est ainsi

Bernard Cantin Avril 1995 in Unité Universelle

fama-volat

une grand-mère qui s'amuse, certes, mais qui aime aussi partager ce qu'elle apprend

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.