Narada et la Foi des Autres

Il était une fois, en Inde, Narada, le grand mystique indien qui était en route vers Dieu.

Il marchait dans la forêt en jouant de la vîna, lorsqu’il aperçut un vieil ascète assis sous un arbre.

Le vieillard lui dit :

– « Je t’en prie, pose une question à Dieu pour moi. Depuis trois vies, je fais tout ce qui est en mon pouvoir, que faut-il de plus ? Quand donc serai-je libéré ? »

Narada acquiesça et s’éloigna en riant.

Un peu plus loin, il vit un jeune homme en train de danser et de chanter.

Narada le taquina :

– « Aimerais-tu toi aussi poser une question à Dieu ? »

Le jeune homme continua à danser comme s’il n’avait pas entendu.

Quelques jours plus tard, Narada revint vers eux.

Au vieil homme, il annonça que Dieu lui imposait trois vies supplémentaires.

Pris de rage, l’ascète jeta son chapelet et ses saintes écritures par terre :

– « C’est inadmissible ! C’est injuste ! Encore trois vies ! »

Narada se tourna ensuite vers le jeune homme qui dansait comme à l’accoutumée :

– « Bien que tu ne m’aies chargé d’aucune mission, je me suis permis d’interroger Dieu. Vu la réaction de l’ascète, j’hésite un peu à te révéler ce que j’ai appris. »

Comme le danseur ne lui prêtait aucune attention, Narada poursuivit :

– « Dieu m’a demandé de te dire que tes vies à venir sont aussi nombreuses que les feuilles de l’arbre sous lequel tu danses pour le moment. »

Le jeune homme se mit à tournoyer extatiquement avant de répondre :

– « Pas plus que cela ? Il y a tant d’arbres dans le monde et une telle multitude de feuilles, celles d’un seul arbre suffisent donc pour compter le temps qu’il me reste à traverser ? La prochaine fois que tu verras Dieu, remercie-Le pour moi ! »

Ainsi, le jeune homme fut délivré sur-le-champ des ténèbres de l’inconscience.

Ainsi se termine cette histoire.

Alors ?

Alors, quand la Foi est totale, le temps n’a plus de raison d’être. En revanche, si vous n’avez pas confiance, trois vies seront de loin très insuffisantes.

fama-volat

une grand-mère qui s'amuse, certes, mais qui aime aussi partager ce qu'elle apprend

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.