La nuit de Walpurgis

La nuit de Walpurgis se célèbre le 1er mai

Le l » mai est la fête de sainte Walpurge, pieuse bénédictine anglaise qui fut appelée en Allemagne par saint Boniface pour  « rallumer les feux de la foi » et redonner vigueur a un christianisme chancelant dans cette partie de l’Europe. Devenue abbesse de Heidenheim, elle fut initiée avant sa mort, en 778, aux arts magiques et à l’utilisation des simples. Aussitôt après son enterrement, un liquide miraculeux paraissait sourdre de son tombeau dans l’église de Eichstätt, la fameuse a huile de sainte Walpurge ».

L’action de la sainte sur la purification des mœurs et le miracle de cette huile combinés à la date de sa tête ont fait croire à son pouvoir contre toute magie, donnant ainsi naissance aux rites de purification par les feux, la nuit de Walpurgis célébrée par Goethe dans l’intermède de Faust. L’allumage de feux, combiné au bruit et aux simulations de chasses effrénées livrées aux esprits maléfiques, symbolisait,  avant l’arrivée de la sainte en Allemagne, le bannissement des démons de l’hiver alors que les beaux jours étaient revenus pour de bon. Ces feux rituels sont certainement à l’origine d’une croyance médiévale, selon laquelle la nuit du 30 avril au 1er mai était magique et propre aux maléfices.

L’Inquisition ayant vu dans le 1er mai le jour du sabbat des sorcières, le pape Innocent VIII condamnait, en 1484, les actes de sorcellerie et laissait à l’inquisiteur le pouvoir de condamner au bûcher toute personne liée de près ou de loin à la magie et aux sortilèges.

WalpurgisLa nuit de Walpurgis a survécu à travers les siècles dans les régions allemandes limitrophes du Danemark : au milieu de l’enthousiasme général, des chants et des claquements de fouets, les feux deWalpurgis consument une poupée en paille, figurant une sorcière ! On traverse ensuite les champs en courant, portant des torches et des flambeaux. On dit que les lueurs des feux de cette nuit profitent aux champs, aux hommes et aux bêtes. Enveloppées  dans la fumée qui s’élève des bûchers, les femmes deviennent fécondes et les granges seront bien remplies des futures récoltes.

Le soir et toute la nuit du 30 avril, on fête toujours en Suède la Valborgsässa, qui a le même caractère que les fêtes originelles de Walpurgis : la célébration du retour du beau temps avec de grands feux allumés au centre des villages. Elles sont actuellement prises en charge par des associations d’intérêt public qui organisent les festins, tandis que jadis il revenait aux jeunes de faire des tournées dans les fermes pour collecter les œufs et les autres victuailles indispensables au repas de la fête. Traditionnellement, le 1er mai marquait en Suède le début de l’année budgétaire : pendant des siècles, les paysans se sont réunis ce jour-là pour dresser le bilan des dépenses de l’année écoulée. C’était aussi le jour de la sortie des étables et on engageait de nouveaux pâtres. Ainsi, le 1er mai marquait le début de la période estivale au même titre que la Saint-Martin celui de la période hivernale.

fama-volat

une grand-mère qui s'amuse tout en espérant gagner un peu d'argent

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.