guide de Paris, l’époque classique

Le règne d’Henri IV fut novateur car il marqua l’avènement d’un urbanisme à grande échelle, même si le XVIe siècle avait connu des expériences disséminées et limitées, indicatrices d’un changement des mentalités. François Miron, lieutenant civil chargé de l’administration de Paris (1596-1609), cumula un temps cette fonction avec celle de prévôt des marchands, et sut se faire apprécier de la population : « Point avare, point corrompu, aimant le peuple et aimé de celui-ci », dit-on de lui après son décès

Des origines aux Carolingiens

Un autre facteur intervint dans la formation de la ville : la christianisation et les premiers lieux de culte furent naturellement dans la Cité et près d’un cimetière qui se développa sur la route de Lyon au IVe siècle, dans la région des Gobelins principalement, et que l’on appela plus tard cimetière Saint-Marcel. A l’époque mérovingienne,

Révolutions,Empire, République

Le second Empire fut pour la ville une période de grande prospérité illustrée par les grands travaux d’urbanisme, la construction de l’Opéra, les expositions universelles (1855-1867), une vie mondaine étincelante, la musique d’Offenbach, le rayonnement de la haute couture grâce à Worth qui habilla l’impératrice et la très élégante princesse de Metternich…

Le grand règne

La réforme de la police

La Fronde ne fut pas sans conséquences pour Paris. Toute sa vie le roi se souvint des barricades de 1648 et de la fuite nocturne à Saint-Germain. Et il faut voir dans la méfiance royale l’un des mobiles de son installation à Versailles ainsi que celle de la cour et de certains organismes gouvernementaux. D’autre part, s’il favorisa Paris du point de vue de l’urbanisme, sa politique resta insatisfaisante à l’égard du palais du En lire plus...

La Renaissance

Un nouvel humanisme

L’italianisme caractérise le mieux la mouvance intellectuelle et culturelle dans laquelle se situa Paris à partir du milieu du XVe siècle. Contrairement aux idées reçues, ce courant ne fut pas une des conséquences des guerres d’Italie, mais elles l’amplifièrent, le contact réel avec le pays, les monuments, les arts et la culture italienne ayant été un révélateur puissant. En effet, l’humanisme italien pénétra la En lire plus...

Paris capitale d’un royaume unifié

’imprimerie joua un rôle primordial dans la révolution intellectuelle de la pré-Renaissance. En 1469, le recteur de l’Université, Guillaume Fichet, fit venir à Paris Michel Friburger, de Colmar, Ulric Gering, de Constance et Martin Crantz, pour y exercer l’art de l’imprimerie. Installés en Sorbonne, ils publièrent, dès 1470, le premier livre parisien ; dès 1475, Louis XI les naturalisait.

Le moyen-âge.

Tous ces métiers s’organisèrent en corporations dont les statuts très rigoureux définissaient les règles d’exercice de la profession, régissaient les rapports entre les maîtres, les apprentis et les valets, tandis que les conflits étaient portés devant les jurés, représentants de chaque métier, puis devant le prévôt royal de Paris, enfant devant les officiers de la couronne.

Guide de Paris, le XVIIIe siècle

A partir du milieu du siècle, l’architecture, l’urbanisme et l’embellissement de Paris devinrent des lieux communs et tout le monde donna un avis sur tous les projets au même titre que sur n’importe quelle idée philosophique ou régime politique. Le coup d’envoi de ce vaste débat fut donné par la création de la place Louis XV (Concorde)