Picasso – Tableau La Femme en Chemise

Tout en appartenant au « cubisme analytique », La Femme en Chemise est éclairée par des tons ocre et pourpres qui ressortent sur la palette grise qui caractérise cette période. C’est l’un des exemplaires les plus marquants et les plus puissants d’ « art fantastique ».

la-femme-en-chemise-PicassoPaul Eluard la décrit en ces mot : «  La masse énorme et sculpturale de cette femme dans son fauteuil, la tête grande comme celle du sphinx, les seins cloués sur la poitrine, contrastent merveilleusement… le visage aux traits menus, la chevelure ondulées, l’aisselle délicieuse, les côtes saillantes, la chemise vaporeuse, le fauteuil doux et confortable, le journal quotidien » (P Eluard : A Pablo Picasso, Genève-Paris 1944)

Cette façon nouvelle et inquiétante de mettre en relation l’abstraction et la sensualité, les formes géométriques rigides et la douceur des évocations organiques s’appuie sur une composition qui se développe autour d’un solide pilier central en une espèce de mouvement enveloppant le volume du corps et servant de support aux éléments descriptifs

 

picasso-1933Ce dessin de Picasso semble annoncer la toile de la Femme en chemise. La jeune fille nue, dessinée de façon surréaliste, regarde l’étrange « personnage » construit sur la chaise, qui évoque les études et les dessins préparatoires du tableau. (Modèle et sculpture surréaliste. 1933)

 

picasso-schema-femme-en-chemiseLe schéma met en évidence la recherche de formes essentielles contenues dans une structure à l’architecture grandiose. Comme c’est souvent le cas dans la « vision » cubiste, la femme est représentée en même temps de face et de côté.

 

picasso-details-femme-en-chemiseLa technique : l’abstraction de la nouvelle synthèse formelle de l’artiste n’empêche pas certains éléments de la figure féminine d’être particulièrement réalistes. Picasso adoucit le triangle du visage par le motif ondulé des cheveux, le sein, vu à la fois de face et de côté, est rendu avec ironie et témérité, comme s’il voulait émousser l’érotisme de la composition ; il ne renonce pas, par contre, à la séduction des plis souples de la chemise décorée d’un ourlet festonné.

fama-volat

une grand-mère qui s'amuse, certes, mais qui aime aussi partager ce qu'elle apprend

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.