Pont de la Tournelle sur la Seine

Pont de la Tournelle : Il doit son nom à la tourelle qui marquait le départ de l’enceinte de Philipe Auguste, sur la rive Gauche

Le pont de la Tournelle, quant à lui, qui avait été édifié au XVIIe  siècle, est modifié en 1846-47, avant d’être remplacé en 1928 par un  nouvel ouvrage portant le même nom, mais d’une facture différente ; on peut y voir la statue de sainte Geneviève au-dessus de l’une de ses piles. Il relie le 4e arrondissement au 5e arrondissement.

Début des travaux en 1928, terminés en 1930, en béton armé (premier de cette technique construit à Paris) revêtu de beaux parements en pierre, même en intrados des arches.

Ouvrage primitif : « fust de l’île Notre-Dame » de 1370 en bois

Premier pont en pierre : 1656, après urbanisation de l’île par Christophe Marie.

La statue de Sainte Geneviève qui regarde l’amont est due à Paul Landowski. Elle est dressée sur un pylône de 14 m et domine dont le pont de quelques 24 mètres.

Pont-de-la-Tournelle-actuelSur les parapets commencent les installations des bouquinistes. On aperçoit la proue de l’île de la Cité, qui abrite en sous-sol, presque au niveau de l’eau (deux ouvertures sont visibles), le mémorial des martyrs de la déportation.

Le port de la Tournelle se termine au pont de l’Archevêché.

A l’endroit du pont actuel est construit en 1370 un premier pont dit « Fust de l’île Notre-Dame » entre l’île Saint-Louis et le quai Saint-Bernard. Ce pont, emporté par les eaux, est remplacé par un autre vers 1620, lui-même détruit par les glaces en 1637. En 1656 est édifié le premier pont dit  » de la Tournelle », présentant six arches en plein cintre en pierre (voir photo ci-contre). Cet ouvrage, moyennant quelques aménagements, est en service jusqu’en 1918, date à laquelle il doit être démoli après qu’il eut subi plusieurs désordres, notamment pendant la crue de 1910.

pont-de-la-TournelleNous arrivons enfin au pont actuel, conçu par les architectes Pierre et Louis Guidetti et réalisé, de 1924 à 1928, en béton armé recouvert de pierre. Il relie L’île Saint-Louis à la rive gauche de la Seine. Il a pour pendant, de l’autre côté de l’île, le pont Marie qui relie l’île à la rive droite. Le Pont de la Tournelle est surmonté d’un pylône de 14 mètres supportant la statue de Sainte-Geneviève patronne de Paris. Cette statue est l’œuvre du sculpteur Paul Landowski.

Concepteurs : Pierre et Louis GUIDETTI, architectes, ainsi que Henri LANG.

Constructeur : COMBE.

Date de construction : 1924 – 1928.

Longueur totale : 122 m.

Largeur utile : 23 m : chaussée 15 m ; deux trottoirs de 4 m. Dispositif constructif : Trois arches en béton armé de 12,50 m (anse de panier), 74 m (flèche de 7 m) et 11 m (plein cintre). L’arche centrale comporte trois arcs en béton armé de 7 m de flèche. Le parement extérieur est revêtu de pierres de taille appareillées.

Sources : http://www.planete-tp.com  et http://fr.structurae.de

fama-volat

une grand-mère qui s'amuse tout en espérant gagner un peu d'argent

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *