Saint André apôtre des Grecs


Liturgiquement, saint André est fêté depuis le IVe le 30 novembre et la translation de ses restes, le 9 mars. Dans le diocèse de Bordeaux, dont il est le saint patron, la Saint-André est fêtée, siècle, le dimanche précédent le 30 novembre, lors d’une célébration en la cathédrale Saint-André.

Après la pentecôte, de nombreuses traditions font d’André, le frère de Pierre, l’apôtre des Grecs. Il aurait évangélisé des communautés grecques et serait mort en martyr à Patras, sur une croix en forme de X. Ses reliques sont éparpillées un peu partout dans le monde. Le crâne se trouverait depuis 1964 à la basilique Saint-André, une église orthodoxe située à Patras en Grèce. D’autres reliques sont conservées en Italie, notamment à la cathédrale de Sarzana une ville dans la province de la Spieza ou encore à l’église San-Francesco-de-Città-di-Castello en Ombrie.

André, juif de Galilée, est le premier des apôtres à connaître Jésus, aussitôt après son baptême sur les bords du Jourdan. Cependant, son appel définitif ne date que du moment où Jésus le rencontra avec son frère Simon (l’apôtre Pierre), jetant les filets pour pêcher dans le lac de Tibériade. C’est pour cela que la tradition ecclésiastique lui donne le titre de Protoclet ou « premier appelé » par le Seigneur.

Après la Pentecôte, il partit prêcher l’Evangile, en Achaïe (région du nord du Péloponnèse), où il finit crucifié sous l’empereur Néron à Patras en l’an 60. La Légende dorée rapporte que son supplice fut ordonné par le proconsul de la région, dont André avait converti l’épouse et qui lui avait offert l’alternative suivante : sacrifier aux idoles ou mourir sur la croix. Ayant choisi le martyre, l’apôtre survécut pendant deux jours, durant lesquels il prêcha la foule, qui s’indigna et menaça le proconsul de mort. Celui-ci chercha donc à le faire descendre de la croix, mais on ne put le délier et le saint mourut dans une grande lumière. Les témoins racontent qu’André aurait déclaré en voyant la croix : « J’ai longtemps désiré et anticipé cette heure. La croix a été consacrée par le corps du Christ pendu à la croix. »

Le crâne de saint André avait été apporté de Patras à Rome sous le pape Pie II en 1462. Il fut considéré comme une des quatre plus importantes reliques de la basilique Saint-Pierre de Rome, avec un morceau de la Croix du Christ, le voile de Véronique, la lance de Longin. Le Bernin construisit une des quatre loggias, autour du chœur de la basilique, pour la conserver. En septembre 1964, le pape Paul VI créa la surprise en la restituant à l’église de Patras, en Grèce. L’attribut de saint André est la croix à branches égales, dite croix de saint André, sur laquelle il fut martyrisé et elle se trouve dans la basilique de la ville de Patras. Parfois, l’ancien pêcheur de Galilée est représenté tenant un grand filet d’où émergent des têtes de poissons.

On l’invoque contre les maux de toutes sortes et particulièrement contre les maux de gorge et…pour trouver un mari lorsqu’on est jeune fille…

Les Ecossais, les Grecs et les Russes honoraient Saint André comme un de leurs saints patrons. Il était le protecteur de l’ancien duché de Bourgogne. Philippe le Bon créa en 1431, l’ordre de la Toison d’Or (en son honneur). Saint André est le patron des bouchers, des cordiers, des pêcheurs et des poissonniers.

A lire :

https://spiritualite-orthodoxe.blogspot.com/2008/11/vie-du-saint-apotre-andre-le-premier.html

http://trinite.1.free.fr/EGLISE/apotre_andre.htm

fama-volat

une grand-mère qui s'amuse, certes, mais qui aime aussi partager ce qu'elle apprend

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.